La musique est gratuite…

Le mois de mai 2015, j’ai sorti un album DÉMO. Cinq chansons enregistré et mixé avec les moyens du bord durant l’hiver rude qui a frappé les Îles. Lorsque j’ai lancé l’album, je l’ai diffusé sur BANDCAMP en offrant au fans la possibilité de décider du prix (Name your price). Jusqu’ici c’est ben chill parce que Bandcamp est gratuit et ne prend que 15% des ventes. Ça veut dire que si tu me donne 1$, je reçois en théorie 0,85$. Mais NON! Parce que l’argent doit passer par mon compte PAYPAL, qui est aussi gratuit, mais qui charge aussi une commission d’utilisation de service. C’est à dire que chaque fois que je reçois des sous, paypal prend 2,9 % du montant plus 0,30 $ de frais fixe. 

Donc, tu me donne 1$. Bandcamp garde 0,15$ et me laisse 0,85$. L’argent arrive dans mon compte Paypal qui prend une commission de 2.9% (0,02465$)…

View original post 435 mots de plus

DANS LE LIT DE… #7 DANS UN ÉGOUT

TEXTE:

T’as lancé mon cœur dans un égout remplit de rats. Ils ont dévoré tout ce qui restait de bon en moi. J’ai cherché mon cœur dans un égout sans font. Dans le noir total, j’ai suivit les traces de sang. T’as lancé mon cœur dans un égout remplit de monstres. Ils l’ont attaqué et l’ont torturé jusqu’à ce qu’il s’effondre. J’ai cherché mon cœur dans un égout horrible. J’ai suivit les cris dans se labyrinthe impossible. T’as lancé mon cœur dans un égout… T’as lancé mon cœur dans un égout… T’as lancé mon cœur dans un égout… T’as lancé mon cœur dans un égout… T’as lancé mon cœur dans un égout remplit de toi. Tu l’as déchiré comme du papier de soie. J’ai cherché mon cœur dans un égout immonde. Dans la puanteur j’ai vue pousser une rose.

View original post

Dans le lit de… #6 L’OURS POLAIRE

Une nouvelle année, une nouvelle chanson, une nouvelle vidéo, une nouvelle collaboration et un nouveau lit. Bon visionnement!

Texte:
J’suis un ours polaire et ça pas l’air que j’suis dangereux . Mais ça a l’air que mon temps sur terre se compte sur une main ou deux . Ça fait mille ans que j’ai pas manger sur la banquise le ventre vide . La glace arrête pas de bouger sur le vide je décide d’avancer
Sur le vide je décide d’avancer. Même si la glace casse dans cet atlas . Je marche d’un pas molasse sur la mélasse . Un brise-glace passe, mais y’a plus de place . Ou y’a juste pas d’classe, c’est dégueulasse . Les pingouins jasent pendant que je passe . J’essais de les attraper, mais je suis pas capable de les pogner . Parce qu’esti j’t’entrain de crever . Esti! J’t’en train de mourir de faim! J’suis un ours polaire et ça pas l’air que…

View original post 51 mots de plus

Blog personnel d'un bidouilleur d'histoires audio-visuelles.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 349 autres abonnés