Caroline Leblanc – A capella sur la banquise – Prise UN!

Ce serait mentir que de dire que c’est la première prise, car techniquement, il y a eu quatre prises et j’ai gardé la troisième. Je viens de briser toute la magie derrière cette vidéo (rire diabolique). Mais c’est ça le cinéma. On prend 1000 prises et on garde la meilleure. Pour revenir à la vidéo en question (dans le titre de l’article), j’avais envie de faire un mini making of.

L’idée du projet a pris place dans mon cerveau le 8 février dernier lorsque j’ai constaté que la banquise était suffisamment épaisse pour marcher dessus sans se noyer. J’en ai parlé à la belle Caroline Leblanc dans la semaine et elle a adoré l’idée (évidemment! Car toutes mes idées sont excellentes.) Nous avons décidé de filmer la séquence le samedi 15 février en après-midi. Entre-temps, j’ai trouvé une amie pour m’aider à prendre le son. Merci à la charmante Marie-Édith Vigneau!

 1620941_714118521953761_1320788277_n

C’était le 15 février et il était 15 heures. Nous avons marché ensemble sur la banquise en direction de l’Île-aux-Goélands. C’est à mi-chemin que nous avons commencé à entendre des bruits étranges. La glace se mettait à craquer, à bouger et des bruits de bulles provenaient du sol. Sur le coup, j’imaginais que c’était simplement le Crabe Géant qui essayait de sortir (rien de moins!). Finalement, c’était plutôt la marée qui montait. Dans tous les cas, avez-vous déjà vu deux filles au beau milieu d’une banquise qui craque? Je vais simplement dire, pour citer Marie-Édith, que le niveau de plaisir était à -9/10. Nous avons donc décidé de rebrousser chemin (expression que je n’emploie JAMAIS dans la vie!) pour nous rapprocher de la plage où nous avons filmé.

 1800262_714695758562704_343518621_n

Les trois premières prises étaient excellentes. La quatrième était excellente, mais des camions et des gens se sont mis à passer tout près, ce qui gâchait le son. De plus, le vent se levait (oui! Car samedi soir, c’était une méga tempête!) et nous commençions à avoir froid. Bref, nous avons gardé la troisième:

Mise à jour du 22/02/2014: Pour les sons qu’on entend au début et à la fin de la vidéo, c’est le son de la glace qui bouge et du vent sur la banquise. Je suis parti seul sur l’Île-aux-Goélands avec mon enregistreuse audio et mon micro deux jours après le tournage. J’ai passé environ 2 heures là pour enregistrer les sons nécessaires que j’ai arrangés et mixés avec AUDACITY. Je les ai incorporés au montage par la suite. Je voulais qu’on entende bien ce que l’on entendait la journée où on a capté la vidéo.

Le côté technique : J’ai filmé à la main avec ma Caméra CANON T3i, une lentille de base 18-55mm et mon trépied qui jouait le rôle de steadycam (DIY). Le son a été enregistré séparément avec une enregistreuse ROLAND R-26 et un micro shotgun RODE NTG2 condensateur.

1661049_714118631953750_920303524_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s