Le premier maringouin que je vois, je le frenche

Délicieux mots de Suzanne Richard (auteure) sur notre hiver madelinot.

Suzanne Richard

DSCF1269
(Titre : Citation d’un auteur inconnu) Texte d’humeur d’hiver 19 mars.

Une autre. Ceux qui ont passé l’hiver ici savent de quoi je parle. C’est comme dans Harry Potter on n’ose plus nommer La chose. Depuis la fin janvier on s’éveille le matin, on pèse le piton de l’objet qui nous a réveillé et on se glisse la tête dans les rideaux. Puis tout de suite on court vérifier auprès d’une source fiable si ce qu’on voit, c’est ce qu’on a. Y a des matins je vous dis, on voit pas grand-chose.

View original post 698 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s